Domaines de la famille d'Andéol - Site rattaché aux Royaumes Renaissants
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée de Galaad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Galaad_le_Pur



Messages : 44
Localisation RR : Blois

MessageSujet: Arrivée de Galaad   Mar 2 Sep 2014 - 18:57

Depuis qu'il avait reçu l'invitation d'Elisel, Galaad était heureux et impatient à l'idée de se rendre en son domaine.
Il allait enfin pouvoir revoir la baronne et profiter plus longuement de sa présence, chose qui se faisait trop rare à son goût.

Ainsi donc elle ne l'avait point oublié et n'était-elle point encore assez exaspérée par le "XXXXXXX de Blois".
Mieux, ses turpitudes ne l'avait pas encore fait changé d'avis et il avait encore droit à sa bienveillance, ce qui comptait beaucoup pour lui.

Arrivé devant la grille, en attendant qu'on vienne l'accueillir, il épousseta sa tenue, souhaitant être aussi présentable que possible lorsqu'il rejoindrait la couturière royale.




[HRP]Je poste ici, ne sachant pas si Galaad devait se rendre à Nibelle directement ou s'il devait d'abord rejoindre Elisel pour qu'ils s'y rendent ensemble. Le texte reste assez vague quand au lieu où l'action se déroule et peut facilement être déplacé dans la section qui vous paraîtra la plus appropriée.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisel
Veuve d'un Cha
Veuve d'un Cha
avatar

Messages : 811
Localisation RR : Blois

MessageSujet: Re: Arrivée de Galaad   Mer 3 Sep 2014 - 2:30

Depuis qu'elle était rentrée du couvent, Elisel n'était pas dans sa plus grande forme. Un coup de froid peut-être, ou une nouvelle crise de flemmingite aigüe. Toujours est-il qu'elle ne sortait quasi jamais, sauf pour s'acquitter de son travail municipal qu'elle faisait à moitié à reculons. Plus de taverne, presque jamais de marché puisqu'elle pouvait vivre en autarcie sur ses terres, à peine quelques courriers échangés de-ci, de-là quand la nécessité se faisait sentir... Même ses aiguilles étaient délaissées !

Le nouveau mois pourtant l'avait forcée à sortir de son trou. Elle s'était fixé un jalon pour boucler plusieurs sujets qui lui tenaient à coeur, et rien n'avait été fait à l'heure dite. Parant au plus important, invitation avait donc été lancée à son potentiel futur vassal pour visiter Nibelle. Après tout, si le fief ne lui plaisait pas, il pouvait toujours changer d'avis...

Rendez-vous fut pris pour qu'ils aillent ensemble au lieu dit dès le matin. Aussi, quand un des gens présents au Domaine la prévint qu'un homme attendait à la grille, elle descendit immédiatement, déjà parée, pour l'accueillir en personne.


Le bon jour, Galaad. Soyez le bienvenu ici, annonça-t-elle dans un sourire.
Je ne vous ferai pas l'affront d'une visite de ce domaine, il est assez petit pour que vous en ayez sûrement déjà fait le tour en allant à la Chapelle quelques fois.
Et puis, je pense que nous avons une visite bien plus importante à effectuer aujourd'hui, n'est-ce pas ?
Continua-t-elle amusée.

Voudrez-vous partager cette boîte inconfortable avec moi, demanda-t-elle ensuite en désignant l'étroite voiture qui stationnait près de l'entrée.
A moins que vous n'ayez un cheval pour aller au pas à côté de moi, et que nous puissions deviser sur le trajet ? Je compte sur vous pour me raconter tout ce que j'ai loupé comme événement durant ce mois, que ce soit à Blois ou ailleurs !

Fébrile, la baronne ? Sûrement un peu. Ravie de pouvoir passer du temps avec une des rares personnes qu'elle avait encore envie de voir, pressée de voir sa réaction à l'arrivée à Nibelle, inquiète d'avoir son accord final. Et pour cela, plus vite le voyage commençait, quitte à être un peu brusque, et plus vite le verdict tombait.



[HRP] J'avoue que je ne savais pas encore bien moi-même au lancement de l'invitation.^^
Commençons donc à Andéol, ils auront le voyage pour papoter... [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galaad_le_Pur



Messages : 44
Localisation RR : Blois

MessageSujet: Re: Arrivée de Galaad   Jeu 4 Sep 2014 - 16:19

Elisel était très vite venue l'accueillir elle-même. Elle avait l'air bien mieux que ce à quoi il s'attendait, moins fatiguée, plus souriante. On aurait presque dit qu'elle était contente de le voir.
Il s'avança pour la saluer.


Bonjour baronne. Un grand merci pour votre invitation à venir vous rejoindre pour cette petite visite.

Comment allez-vous ? Etes-vous suffisamment remise pour que nous puissions faire ce jour cette visite si importante sans que cela ne vous fatigue trop ?
Je m'en voudrais si je devais être la cause de la prolongation de cette période d'isolement pour repos forcé.

Et c'est bien là votre chance. J'aurais trop peur que vous décidiez de m'éviter ou de disparaître encore un temps, sinon...

Il arbora un petit sourire avant de continuer, pour lui répondre

Effectivement, j'ai plusieurs fois eu l'occasion de découvrir les extérieurs du Domaine, aux alentours de la Chapelle, en différentes circonstances plus ou moins heureuses.
Galaad s'efforça de vite faire disparaître la petite pensée pour Mike et Chadada qui avait pu naître en son esprit. Ce n'était pas le moment d'ajouter une ombre au tableau de cette journée qui semblait si prometteuse en risquant d'assombrir l'humeur de la veuve.
En revanche je connais moins les autres parties. Mais vous avez raison, aujourd'hui nous ne sommes pas ici pour ça. Une autre fois peut-être...
ou comment trouver un prétexte pour revenir voir l'une de ses baronnes préférées une autre fois

Elle lui donna ensuite le choix entre faire le voyage à cheval ou en voiture.

e suis bien venu à cheval, mais je suppose qu'il saura se passer de moi quelques heures. Peut-être même n'en sera-t-il pas fâché.
Si vous le permettez, je vous accompagnerai en voiture. Cela nous évitera de trop élever la voix pour nous entendre.


Il était prêt à la suivre sur ces terres qu'il brûlait de connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisel
Veuve d'un Cha
Veuve d'un Cha
avatar

Messages : 811
Localisation RR : Blois

MessageSujet: Re: Arrivée de Galaad   Jeu 11 Sep 2014 - 11:38

Elisel haussa les épaules aux questions de son visiteur, y répondant d'un ton léger comme si ça n'avait pas d'importance.

On dira que ça va assez bien pour cette visite, ne vous inquiétez pas !
Si je ne combats pas le mal, je resterai prostrée chez moi sans plus jamais sortir... C'est de voir des gens, de vous voir, qui me redonne le moral, et l'envie de franchir l'enceinte du Domaine.


*Même si ça doit être dans un cercueil sur roues*, aurait-elle pu ajouter, mais la baronne se contint à temps pour éviter de rajouter encore un commentaire désagréable sur la voiture qui les transporterait jusqu'à la forêt dOrléans.

Lentement, elle se dirigea vers la voiture pour que son presque vassal lui emboîte le pas. Elle resserra ses bras autour d'elle en jetant un coup d'oeil alentour, réprimant un frisson tandis qu'elle comprenait ses allusions, et se fustigea intérieurement. Pourquoi avait-elle évoqué la chapelle ? C'était le lieu le plus fréquenté du Domaine, et s'il y avait eu plus de visites heureuses que malheureuses, c'était là tout de même que reposait sa seule famille. Enfin presque... Si elle pouvait garder contact avec le cousin éloigné de feu son époux, elle aurait un peu moins l'impression d'être illégitime.

Chassant ses noires pensées, elle respira profondément, comme si elle voulait capter dans l'air un parfum d'évasion qui soufflait et pouvait lui redonner sa bonne humeur.


Sortir me fera du bien. Même si Beaune est un prieuré, c'est au Domaine que j'ai l'impression maintenant d'être dans un couvent. Je vous le ferai visiter une autre fois si vous le souhaitez, mais c'est un logis bien modeste en comparaison de ce que vous allez voir aujourd'hui.

Elle s'installa dans la voiture, ramassant ses robes autour d'elle pour prendre le moins de place possible, et laisser accessible le siège en face d'elle. Attendant que Galaad se fut installé, elle fit ensuite signe au cocher de se mettre en route, tandis qu'elle regardait la modeste demeure qu'ils allaient laisser derrière eux.

Si vous saviez le peu de fois que j'ai mis les pieds à Beaune... Je laisse mes gens gérer mes terres et me faire des rapports. Si ça se trouve, ils me flouent sans que je m'en rende compte. J'ai l'impression que Saint-Denis réclame parfois trop de marchandises par rapports aux accords passés...
 
Quand vous recevrez Nibelle, si jamais vous n'êtes pas déçu de la visite, j'espère qu'une présence régulière sur le fief incitera les habitants à l'honnêteté.
D'ialleurs, comment ferez-vous entre vos différentes seigneuries, ensuite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galaad_le_Pur



Messages : 44
Localisation RR : Blois

MessageSujet: Re: Arrivée de Galaad   Ven 26 Sep 2014 - 19:26

Certes le sourire de la baronne était de retour mais, à en juger par la façon dont elle avait répondu aux questions de Galaad, on pouvait mieux faire.
Sa remarque sur la chapelle et les visites moins heureuses qu'il y avait fait y était certainement pour beaucoup. Evoquer les disparus d'une grande famille devant l'une de ses dernières représentantes n'était sans doute pas le meilleur moyen de détendre l'atmosphère.
Le blésois se risqua donc à une réplique de sa façon, observant la réaction d'Elisel, s'apprêtant à lui présenter ses excuses et à redonner un ton plus solennel à la conversation s'il allait trop loin.


Merci. C'est très gentil à vous de me compter parmi les gens qui vous donne envie de sortir de chez vous.
J'ai trouvé là un moyen de vous faire sortir plus souvent et vous allez sûrement regretter de m'en avoir fait part lorsque mes visites se feront plus fréquentes. Si vous dîtes vrai, je viendrais vous chercher pour que nous sortions ensemble, sinon vous sortirez seule pour éviter d'avoir à me recevoir.


Ils étaient ensuite montés dans la voiture qui allait les conduire jusqu'à Nibelle. Installé en face d'Elisel, Galaad lui souriait, détaillant la toujours jeune femme sans en avoir l'air, pour constater si la fatigue ou la baisse de moral n'avait pas laissé de traces. Décidément, il y avait quelque chose qui lui échappait.

A la question qu'elle lui posa, il répondit d'abord sur le ton de la plainsanterie

Je ferai comme vous. Je chercherai des gens pour les gérer et me faire leur rapport pendant que, moi aussi, je viendrai m'enfermer au Domaine d'Andéol.

avant de reprendre, plus sérieusement

Rassurez-vous, je plaisantais. Ce n'est pas là une menace que je mettrai à exécution.

Je ferai comme pour le Puiset. J'y passerai régulièrement pour y rencontrer le régisseur et, autant que possible, aller à la rencontre de la population et m'assurer par moi-même que tout se déroule bien. Il est aussi possible que lors de ses visites, je fasse un petit détour pour prendre des nouvelles de ma suzeraine et l'informer de ce qui se passe sur les terres qu'elle m'aura confiées, si cela l'intéresse.
Seulement avec deux fiefs à gérer, je devrai m'y rendre en alternance et si les visites seront aussi régulières qu'à présent, elles seront moins fréquentes.


Tout en parlant, il observait toujours sa potentielle suzeraine, guettant le moindre signe qui lui indiquerait si la baronne appréciait le ton qu'il donnait à la discussion. Il cherchait à l'égayer un peu mais ne voulait pas risquer de la brusquer ou de lui déplaire et la voir se refermer sur elle-même.

J'espère que vous ne m'en voulez pas trop de plaisanter ainsi. Si la conversation prend un tour qui ne vous convient pas, n'hésitez surtout pas à me le dire. Je ne veux surtout pas vous froisser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisel
Veuve d'un Cha
Veuve d'un Cha
avatar

Messages : 811
Localisation RR : Blois

MessageSujet: Re: Arrivée de Galaad   Ven 24 Oct 2014 - 15:47

Tout en regardant le Domaine d’Andéol s’éloigner, la baronne écoutait les réponses de son co-voyageur, un sourire au coin des lèvres. La plaisanterie, et sa reprise plus sérieuse, comme s’il craignait de lui faire peur, ou de la vexer, amena un sourire mi-figue, mi-raisin. Était-elle devenue tellement inaccessible qu’on la croyait hermétique à l’humour ? On lui avait avoué peu de temps auparavant qu’elle impressionnait. Elle faisait si peu pour cela, pourtant. La vieillesse peut-être qui l’avait calmée.
Mais si même les gens qu’elle côtoyait depuis de nombreuses années commençaient à marcher sur des œufs en sa présence…

Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas me froisser pour ça. Il me semble que vous me taquiniez bien plus quand j’étais derrière le comptoir du Blésois Crépitant, ou que je faisais mes comptes à une table…

Vous pourriez vous enfermer ici, si j’avais la certitude que vous n’installerez pas de lit dans chaque pièce du logis et des dépendances. * D’ailleurs, est-ce que le Blésois a hérité d’un lit dans la cave, maintenant que je n’y passe plus… ?*
C’était le genre de question subite qui  lui faisait presque regretter de ne plus passer en ville autrement que pour le strict nécessaire. Presque. Mais elle la garda pour elle, ce n’était pas le moment pour une digression.

Vous ne me verriez pas forcément plus souvent pour autant… Je pense arrêter bientôt mes activités à Blois, et peut-être m’installer à Beaune. Ou au moins, y aller bien plus souvent que je ne le fais actuellement. Ces terres manquent de supervision, et si je veux un jour lancer enfin les chantiers qui me tiennent à cœur, je n’y arriverai qu’en étant sur place.

Et comme ça, vous ferez d’une pierre deux coups en venant à Nibelle. Je serai tout prêt quand vous voudrez me faire un rapport. Car je confirme que je serai très intéressée de savoir ce qui se passera sur vos terres !
Et puis, cela me permettra d’étoffer un peu mes propos lors de la cérémonie d’allégeance, où j’ai l’impression de me répéter année après année…


Son ton était morose, quand elle essaya de se remémorer et de parler à Galaad des différentes cérémonies auxquelles elle avait assisté : les allégeances d’abord au nom de son époux, puis en son nom propre, cette terre pour laquelle elle avait dû biaiser afin d’avoir le droit de la gérer, et d’y nommer des vassaux... La cérémonie particulière avec Kéridil, qui réclamait des rapports sur les terres orléanaises, et qui lui avait offert une couronne de blés mêlés de crocus, comme un signe annonciateur de cette fameuse culture du safran qu’elle montait péniblement. Ce qu’il voulait élever en coutume avait bien vite été oublié, et peu de monde parlait encore de ses terres devant l’assemblée réunie.

Il va d’ailleurs y avoir bientôt celle d’Islington, et je me contenterai encore de platitudes, ou bien même réciterai simplement les serments, lâcha-t-elle finalement avec un soupir désabusé.


Le paysage défilait lentement par la fenêtre du cercueil sur roues, les emportant lentement mais sûrement vers Orléans puis la forêt domaniale dans laquelle nichait la seigneurie de Nibelle, un peu éloignée de Beaune-en-Gâtinais.
La blonde se renfonça dans son siège, cherchant une position un peu plus confortable.

N’hésitez pas à faire un signe au cocher si vous voulez descendre vous étirer, le trajet va être long, et je ne voudrais pas qu’il soit trop inconfortable… J'ai prévu quelques victuailles et boissons pour faire passer le temps. Et puis parler risque de nous assécher la gorge.

Alors dites-moi, qu’ai-je manqué en ce mois d’août à Blois, pendant que je rendais visite à mes nonnes préférées ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galaad_le_Pur



Messages : 44
Localisation RR : Blois

MessageSujet: Re: Arrivée de Galaad   Jeu 30 Oct 2014 - 20:49

Le blésois fût rassuré en entendant la baronne. Ainsi ses plaisanteries ne la dérangeaient pas. Il restait donc en elle une part de bourgmestre tolérant les enfantillages de ses administrés de l'un de ses blésois favoris d'un blésois particulier.
Il reprit la parole pour quelques explications.


C'est justement parce que ça me manque et que cela ne me dérangerait pas de recommencer. Seulement pour ça, il faut que je puisse vous voir.

A l'époque vous étiez maire et si j'avais dû vous ennuyer ou vous fâcher, j'étais à peu près sûr de pouvoir vous revoir le lendemain pour essayer de me faire pardonner.
A présent, vous risqueriez de vous enfermer dans votre domaine en donnant ordre de ne pas me laisser approcher. Je ne veux pas risquer d'être à nouveau privé de votre présence.


Et puis, aujourd'hui, ce n'est pas une simple conversation de taverne en fin de journée. C'est du sérieux. Il ne faudrait pas trop exagérer.
Donc je vous répète aujourd'hui ce je vous disais déjà à l'époque. Si je vais trop loin, n'hésitez pas à me le dire. Je dois pouvoir me taire quelques minutes.


Et puisqu'il en avait le droit...

Si j'ai la permission de séjourner ici, je ne m'en priverai pas. Je vous promets que je n'installerai pas de lit dans toutes les pièces. Je me contenterai de quelques endroits stratégiques comme la salle à manger ou la cuisine. Dans les autres pièces, hormi les salles de réceptions trop bruyantes, un hamac suffira. Et encore ! seulement dans celles où j'ai le droit d'entrer.
Mais si je ne vous y vois pas, cela à beaucoup moins d'intérêt. Qui me chanterait ma berceuse ?


La marmotte blésoise sourit, content de lui, jusqu'à ce qu'il réalise qu'il n'aurait pas du parler d'endroits stratégiques. Elle allait sûrement penser qu'il voulait un lit dans la cave du Blésois pour être près des tonneaux de bière.
Mais peut-être ne l'avait-elle pas remarqué tant elle semblait parfois perdue dans ses pensées.



L'oeil de Galaad pétilla en entendant parler de victuailles. Son regard allait de la belle blonde baronne blésoise vers le panier à provisions plein de promesses.

Que le trajet soit long n'est pas vraiment pour me déplaire, tant que j'ai tout ce qu'il me faut : de quoi ravir les yeux et suffisamment de provisions pour ravir le palais. Tout ça m'a l'air d'être un bon début. Vous avez prévu assez de rissoles, j'espère ?

Et Blois a connu mieux que l'été qui vient de passer. Sans qu'on ne sache trop comment, une bonne partie de son trésor municipal avait disparu. Mais heureusement, on commence à avoir un peu d'espoir que tout rentre dans l'ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisel
Veuve d'un Cha
Veuve d'un Cha
avatar

Messages : 811
Localisation RR : Blois

MessageSujet: Re: Arrivée de Galaad   Mar 20 Jan 2015 - 17:00

Au fur et à mesure des paroles de son covoiturier, le visage de la Blésoise s’anima. Des yeux se levèrent, accompagnés de haussements d’épaules pour marquer l’ineptie de ses doutes, un sourire en coin quand il certifia pouvoir se taire, un rire étouffé quand il parla de s’installer dans la cuisine. Elle se demandait comment il cohabiterait avec Pirlouit, toujours près des fourneaux, ou emmitouflé dans son lit. A bien y réfléchir, ils se ressemblaient tous les deux, peut-être était-ce pour ça qu’elle les supportait. Peut-être se supporteraient-ils aussi. Voire lui en feraient voir de toutes les couleurs. Hum !! Pas si bonne que ça, l’idée !!

Vous pouvez toujours demander à Pirlouit pour une berceuse – oui, elle aimait vivre dangereusement, en évoquant une rencontre des deux – mais je crains que vous n’ayez ensuite plus de tympans pour pouvoir écouter quoi que ce soit.

Les yeux d’Elisel pétillaient également, non de convoitise, mais d’amusement. Ainsi, sa gourmandise n’avait pas disparu. Elle aimait bien que certaines choses restent immuables, cela lui faisait quelques points de repère auxquels s’accrocher quand le monde qu’elle connaissait disparaissait lentement.
Elle posa la main sur le panier, tapotant légèrement le couvercle.


Rissoles à la pomme, comme vous les aimez, précisa-t-elle avec un sourire en coin. Avec un vin aromatisé de ma création, qui vient de Beaune.
Nous pourrons d’ailleurs visiter Beaune, si le cœur vous en dit, pour connaître les terres auxquelles vous seriez rattaché ? La Baronnie est un peu plus loin que les terres de Nibelle, mais si vous voulez pousser jusque là-bas pour la nuit…


Elle n’avait pas prévenu de leur arrivée, mais une fois arrivés à Nibelle, elle pourrait envoyer un messager, pour que les gens préparent une chambre d’appoint.

Vous me paraissez bien au courant de l’état des finances municipales… Vous vous impliquez encore régulièrement dans les affaires de la ville, ou êtes-vous par monts et par vaux à protéger votre suzeraine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galaad_le_Pur



Messages : 44
Localisation RR : Blois

MessageSujet: Re: Arrivée de Galaad   Ven 30 Jan 2015 - 18:48

Il semblait réussir dans son entreprise. Il avait même perçu un sourire de la Baronne à l'une de ses plaisanteries. Encore un peu et il allait finir par croire qu'il pouvait être drôle.
Elle commençait même à lui répondre par quelques répliques bien senties. Une de celles qu'il aimait tant bien qu'elle prouvât qu'il avait trouvé son maître, ou sa maîtresse en l'occurence, en matière de taquinerie.

Elle commença par rejeter la pénible tâche de la berceuse sur un inconnu, le pauvre Pirlouit.


Pirlouit ? Qui est Pirlouit ? Je ne crois pas l'avoir déjà rencontré. Est-ce lui qui vous garde pour lui seul à Andéol ? Si c'est le cas, il a bien de la chance mais n'est vraiment pas charitable envers son prochain.

En tout cas, je ne lui demanderai pas de berceuse si je dois en perdre l'ouïe. Même si l'on pourrait croire que je pourrai apprécier de ne plus être réveillé par les bruits autour de moi, je ne suis pas prêt à me priver d'entendre les voix mélodieuses des jeunes sirènes orléanaises. Et ça vous évitera d'avoir à m'écrire pour me faire vos reproches et remontrances.


Ce qui l'amusa beaucoup moins en revanche, c'est lorsqu'elle parla de rissoles à la pomme. En fait de promesse de festin, c'est le supplice de Tantale ou l'infortune de Phinée qui semblait lui être promis. D'un seul coup, la pause collation ne s'imposait plus du tout. A moins que...

A la pomme ? Vous plaisantez j'espère ? Après un si long séjour chez les nonnes, vous ne pouvez vous montrer aussi cruelle. Me faire saliver pour le plaisir de me priver ensuite de toute nourriture jusqu'à me voir tomber d'inanition.
Dans ces conditions, je ne sais pas si j'aurais la force de vous suivre jusqu'à Beaune.
Ce serait bien dommage. Je suppose que Pirlouit est resté à Andéol, et cela aurait été l'occasion pour vous d'avoir la joie de me donner un autre aperçu de votre répertoire.


Une petite pause pour laisser le temps à sa dernière phrase de faire son effet, avant de reprendre sur un sujet plus sérieux.

En ce qu concerne les affaires de la ville, je suis ça de loin. Je suis trop souvent absent à suivre Ninouchka. Il me faudrait une suzeraine plus casanière pour avoir le loisir de participer plus souvent à la vie de Blois.
A m'entendre, on dirait que cela m'ennuie, mais il n'en est rien. Un petit voyage de temps en temps n'est pas pour me déplaire Mais il ne faut pas le dire à la Duchesse, elle ne me laisserait plus rentrer chez moi.

Quand je parlais de trésor, je ne parlais pas des finances de Blois. La ville a un trésor bien plus grand que l'or qui se trouve dans ses caisses. J'en ai gardé une bonne partie, je sais maintenant que c'étaient les nonnes qui en gardaient une autre.


Il lui adressa un petit sourire avant de terminer, parce qu'il ne pouvait pas oublier les autres blésois qui prenaient soin de leur cité.

Heureusement qu'il en restait encore un peu pour permettre à la ville de continuer à bien se porter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisel
Veuve d'un Cha
Veuve d'un Cha
avatar

Messages : 811
Localisation RR : Blois

MessageSujet: Re: Arrivée de Galaad   Jeu 12 Fév 2015 - 11:57

La route défilait sous les pas des chevaux, le village avait depuis longtemps maintenant fait place aux champs. De loin en loin, ils apercevaient des toits, un clocher d’église, mais en restaient écartés. La capitale fut ainsi dépassée sans qu’ils ne s’y arrêtent. Bientôt, la forêt domaniale serait en vue, et Nibelle encore quelques temps plus tard.

Vous ne connaissez pas Pirlouit ? Il est vrai que vous n’avez visité que la chapelle d’Andéol, et il avait des instructions claires à ces moments de laisser passer quiconque sans interférer...

Comment décrire ce bonhomme ? Difficile d’être objective, et neutre. Il lui en faisait tellement voir ! Il n’avait pas beaucoup de qualités, n’en faisait qu’à sa tête…

Il s’agit d’un nain chenapan, bon à pas grand-chose, que j’ai eu la bonne idée – ou pas – d’accueillir sous mon toit alors qu’il essayait de chaparder. Un élan de bonté, un jour que les préceptes aristotéliciens m’envahissaient.
J’essaye de lui inculquer un peu de savoir-vivre, il est nourri et logé. En contrepartie, il garde les grilles, veut faire fuir ceux qu’il juge indésirables, c’est-à-dire tout le monde, et se charge de menues courses.

Vous pourrez demander l’avis de Ninouchka, elle l’a déjà côtoyé à plusieurs reprises.
La blonde ne savait d’ailleurs toujours pas bien si la brune appréciait le bonhomme ou non…

Tout comme vous, il adore manger et dormir. Je pense donc qu’il doit connaître quelques berceuses.
Mais il chante encore plus faux que moi…
confia-t-elle dans une grimace amusée.

Le nombre de fois où il lui avait cassé les oreilles, alors qu’elle cousait dans son atelier, et qu’il errait, oisif, dehors ! Dans ces moments-là, elle arrivait toujours à lui trouver quelque chose à aller chercher afin de l’occuper, et qu’il arrête son massacre. Mais à bien y réfléchir, peut-être était-ce justement une alarme : il signalait juste qu’il s’ennuyait ? Elle n’avait jamais envisagée la situation sous cet angle. Ce serait à étudier à son retour à Andéol !

Inconsciemment, elle pianotait sur le couvercle du panier, repartie dans ses pensées, échafaudant mille plans pour occuper l’irascible pitre.
Retournant au présent, elle ouvrit la boîte et la tendit à son vis-à-vis.


Tenez, goûtez. A vous de découvrir ce qu’il y a dedans. Pommes ou pas pommes ? Piège ou pas piège ?
Il me semble que vous aviez apprécié celles que j’avais faites avec les pommes de votre suzeraine, avant de savoir ce qu’il y avait dedans…


Son sourire était espiègle, tandis qu’elle attendait qu’il prenne un gâteau fourré. Elle-même plongea la main avec gourmandise, avant de mordre dedans, prenant bien soin de cacher l’intérieur.
Elle se souvenait des soirées en taverne où elle cuisinait, quand elle sortait encore… La fois où elle avait essayé de le faire participer à la cuisine, et que les figues avaient réduit de moitié parce qu’il avait voulu les peler. Quel fou rire alors !
Et la fois où elle l’avait piégé, la tête affolée qu’avait fait son amie quand Elisel l’avait prévenue, avant d’attendre avec curiosité la réaction du gourmand !
Chat échaudé craint l’eau froide. Tenterait-il donc cette fois encore, sans savoir ?

Si elle pensait l’avoir pris au piège de sa gourmandise, c’est elle maintenant qui se faisait surprendre à cause de sa curiosité. La baronne n’était pas habituée aux compliments, les trouvant le plus souvent hors de propos. Elle resta donc interdite quand elle comprit l’implication des paroles de Galaad, la rissole arrêtée au milieu du chemin vers sa bouche.
Ses joues se colorèrent, tandis qu’elle reprenait contenance.


Hum ! La flatterie ne vous mènera à rien. Non non non, vous ne saurez pas le contenu des rissoles avant d’y avoir goûté !

Si Blois vous manque, soyez rassuré. Vous allez avoir une autre suzeraine très casanière. Vous aurez donc un argument pour rester parfois si le cœur vous en dit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galaad_le_Pur



Messages : 44
Localisation RR : Blois

MessageSujet: Re: Arrivée de Galaad   Mar 3 Mar 2015 - 19:24

C'était donc là le genre d'homme qu'était ce Pirlouit. Ninouchka ne lui en avait jamais parlé. Etait-ce parce que l'occasion ne s'était pas présentée ou parce que l'homme était un sujet qu'elle préférait éviter ?
Le blésois espérait que la première raison était la bonne. Après tout, comme l'avait souligné la baronne, Galaad et son serviteur avaient quelques points communs. Ce qui aurait pu déplaire à la duchesse chez l'un aurait pu se retrouver chez l'autre et la faire fuir l'un comme l'autre.


S'il ne me ressemblait pas tant, je dirais que c'est l'homme idéal votre Pirlouit. Un grand sage, un génie, qui a su percevoir tous les plaisirs essentiels de la vie, les plus simples, les vrais.
Surtout si vous avez réussi à lui faire perdre la mauvaise habitude de chaparder.

En tous cas il a une vie rêvée : ne pas avoir grand chose d'autre à faire que manger, dormir, tout cela à proximité d'une jolie femme. Qui donc ne l'envierait pas ?
Moi excepté, bien sûr, puisque j'ai déjà tout ça.
Evidemment, je préfèrerais dormir plus, comme lui, mais ce sont deux jolies femmes que j'aurais bientôt autour de moi, alors cela me donne largement l'avantage.

Quant au fait qu'il chante plus faux que vous, ça ne m'aide pas beaucoup à me faire une idée de ses talents de berceur. C'est malheureusement le cas de bon nombre d'entre nous et l'éventail est large entre une voie de crécelle et un douce voix telle que la vôtre.



Ainsi, selon Elisel, la flatterie ne le mènerait à rien. Cela n'engageait qu'elle et cela coûtait bien peu à Galaad de continuer dans cette voie pour s'en assurer. D'ailleurs était-ce toujours faire montre de flatterie que d'oser dire aujourd'hui quelques compliments qu'il pensait sincèrement ?
Mais si cela était vain (mais pas tout-à-fait inutile puisque cela avait au moins le mérite de rendre quelques couleurs à la blanche baronne), il ne lui restait plus qu'à essayer de la raisonner et de la convaincre de la nature diabolique de ses ennemies jurées.


Je ne me rappelle pas de cette soirée. Ce doit être la veille du matin où je me suis réveillé sans aucun souvenir des jours précédents.
Mais si vous le dîtes... Sur le moment, je les ai peut-être appréciées mais il m'en a cuit assez vite.

C'est perfide les pommes. C'est la tentation même. Elles savent se faire passer pour un trésor caché au fond de votre jardin et quand elles sont bien mûres et juteuses, c'est la promesse d'un délice qui s'offre à vous.
Mais dès que vous croquez dedans, c'en est fini des délices du jardin. Le poison fait son effet et ce sont les pires souffrances ou la perte de connaissance qui s'emparent de vous, pour une durée indéterminée, jusqu'à ce qu'une bonne âme vienne vous en délivrer.


Le futur vassal potentiel scrutait le visage de celle qui s'amusait à laisser planer le doute sur la garniture de ses rissoles  Avait-il réussi à la convaincre ? Il n'en était pas certain.

Effectivement avec deux suzeraines j'aurai le choix de suivre, ou de rester, avec celle qui aura le plus besoin de moi. Mais comme je risque fort de ne me montrer que d'une utilité modérée, je serais sûrement libre de choisir celle qui assurera le mieux ses devoirs de protection et de subsistance. Cela risque fort d'être la première, au moins jusqu'à ce que je vous ai convaincu comme elle du grand péril que représentent les pommes.

Vous savez que je ne vous serais pas d'une grande utilité si je suis inconscient. Il n'est pas vraiment de votre intérêt que je m'empoisonne. A moins, bien sûr, que vous ne fassiez tout ça pour vous rapprochez un peu plus de moi et gagner ma confiance pour me supprimer plus facilement.
Alors dois-je vraiment me lancer dans l'inconnu en goûtant sans savoir ? Puis-je prendre un rissole sans crainte ? Ou me faudra-t-il entamer un petit régime en m'abstenant de toucher aux gâteaux pour me contenter d'un verre de vin ?


Au moins, elle n'avait pas apporté du cidre. C'était déjà ça.

De toutes façons, il arrivaient déjà près de la forêt et Nibelle n'était plus très loin. Il trouverait certainement là-bas de quoi se rassasier. Mais encore fallait-il arriver à tenir jusque là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée de Galaad   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée de Galaad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Andéol :: Le Domaine d'Andéol :: Les portes du Domaine-
Sauter vers: