Domaines de la famille d'Andéol - Site rattaché aux Royaumes Renaissants
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] Un Duc et une Baronne discutent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elisel
Veuve d'un Cha
Veuve d'un Cha
avatar

Messages : 805
Localisation RR : Blois

MessageSujet: [RP] Un Duc et une Baronne discutent   Jeu 14 Jan 2010 - 10:55

Le bras glissé sous celui de son beau-frère, Elisel parcourut avec lui les couloirs pour se rendre jusqu'à une pièce où elle n'allait que rarement. Non pas qu'elle n'aimait pas les livres, bien au contraire, mais elle passait plutôt son temps dans son atelier ou dans leur chambre, à manier pinceaux, plumes, fils et aiguilles.
Aussi, c'est avec plaisir qu'elle revenait en ce lieu.

L'ameublement y était simple, et aussi confortable que possible. Des fauteuils à haut dossier faisaient face à une cheminée, leur dureté adoucie par quelques coussins bien rembourrés. A côté, des guéridons pour garder les livres à portée de main sans se déplacer tout le temps. Un grand tapis étalé par terre, isolant les pieds du froid du sol, complétait le tableau.

Invitant le duc à s'installer, elle prit place en face de lui, se calant dans son siège. Elle ne dit mot, même si certaines questions lui brûlaient les lèvres. C'était à lui de raconter, s'il le souhaitait. Elle se contenta donc de le regarder, attentive.


Dernière édition par Elisel le Ven 9 Mar 2012 - 10:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikeandeol
Célibataire endurci
Célibataire endurci
avatar

Messages : 143
Localisation RR : Orléans

MessageSujet: Re: [RP] Un Duc et une Baronne discutent   Jeu 14 Jan 2010 - 12:06

Mike d'Andéol s'installa. Il regarda Elisel, et comprit que c'était à lui de parler. Il anticipa ainsi les questions :

Ma chère Elisel... je suppose... que tu souhaiterais savoir ce qu'il est advenu de moi pendant mes deux longs mois d'absence.

La gêne était perceptible dans le ton de sa voix.

Ecoute... je ne peux cacher aux membres de ma famille les démons de ma vie. Ainsi, je te dois la vérité.

Il prit un temps d'arrêt, et continua d'un ton mélancolique, mais dénué de tristesse.

J'ai aimé autrefois une femme. Elle s'appelait Hélène_de_troie... L'amour nous unissait, et nous vivions l'un pour l'autre, au service de Blois. Nous étions des gens simples, sans titre ni dorure.
Elle fut par la suite nommée ambassadrice en Grèce. Une vraie reconnaissance et une grande joie pour elle. Lors de son premier voyage, elle a disparu sur les routes... nul ne sait où exactement, ni quand... Les recherches ont duré une année, mais nous n'avons rien trouvé... Au bout d'un an, elle a été déclarée décédée... Je crois que je ne me suis jamais vraiment remis de cet évènement.


Large inspiration.

Il y a deux mois, en ces lieux, un messager est venu me trouver au milieu de la cérémonie du mariage. Il m'annonça qu'on avait retrouvé la trace d'une Hélène de Troie, au Berry. Tu imagines le tourbillon dans ma tête et dans mon coeur. Sans réfléchir outre mesure, j'ai pris la route en solitaire, afin partir sur cette nouvelle piste... Je te passerai les détails de mes recherches... mais la dénommée Hélène de Troie n'était pas celle que j'avais connu. En vérité, elle ne partageait que le nom. Ce n'était pas elle, pas mon Hélène...
Et je suis rentré avant hier, en Orléans.


Il osa un regard vers Elisel, puis enchaîna immédiatement, comme pour empêcher toute question à ce sujet...

Tout cela me paraît bien futile aujourd'hui, et dénué de sens. Elle est décédée, il faut que je me fasse une raison... Il en est ainsi... Aujourd'hui, je m'en veux terriblement de vous avoir faussé compagnie au milieu même de votre mariage, sans explication ni annonce. Je m'en veux de ne point avoir partagé le plus beau jour de votre vie...

Puis, fataliste.

Mais encore une fois, il en est ainsi... je ne peux revenir en arrière. Sache tout de même que je vous regarde avec fierté et admiration. Chadada et Elisel. Mon frère Grand Maistre d'un Ordre de Chevalerie, et toi, Elisel, Chambellan d'Orléans. Lui le fer, toi la plume. Vous êtes l'incarnation de notre famille, les dignes représentants. Vous portez aujourd'hui les valeurs de notre Famille. Je ne dis ça sans amertume, j'en suis fier, et le plus heureux.

Je suis désormais de retour sur Romorantin, je compte entreprendre de grands travaux sur l'Histoire d'Orléans. Reprendre la Librairie là où je l'ai laissé. Je n'aurais pas le temps et l'énergie de m'occuper des grandes Terres de Romorantin. Il y a des Seigneuries, que je compte offrir à des personnes de confiance. L'une est réservée à SerieA - je ne sais pas si tu as la chance de le connaître - mon ami de toujours. J'aimerais également en offrir une à Chadada et à toi... J'ai longuement réfléchi...


Nouvelle inspiration, profonde... Le regard se posa sur Elisel.

Chère Elisel, j'ai bien réfléchi. Mon frère a toujours été mon fidèle allié. Il m'a accompagné dans toutes mes épreuves. En retour, j'espère lui avoir apporté tout ce qu'il méritait. Je l'ai aidé du mieux que j'ai pu. Il serait, à n'en point douter, un vassal hors pair. Mais... j'aimerais... j'aimerais que ce soit toi qui devienne une Dame de Romorantin. Cette Seigneurie, j'aimerais qu'elle te revienne. Naturellement, comme le titre de Baron, vous la partageriez. Mais j'aimerais qu'elle soit en ton nom. Elisel, l'affection et la confiance que j'ai en toi sont infinies...

Il laissa ces derniers mots en suspend, sans cesser de fixer Elisel d'un regard qu'il voulait paternel, protecteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisel
Veuve d'un Cha
Veuve d'un Cha
avatar

Messages : 805
Localisation RR : Blois

MessageSujet: Re: [RP] Un Duc et une Baronne discutent   Ven 15 Jan 2010 - 1:23

Son silence avait été bien interprété. A croire que tout le monde comprenait : si elle parlait, elle posait des questions, si elle ne parlait pas, elle taisait les questions, mais voulait savoir les réponses tout de même... Elle eut un sourire d'excuse, quand Mike commença à parler. Bien évidemment qu'elle voulait savoir! Mais... Elle le sentait gêné, ne voulait pas le forcer non plus. Sa curiosité parfois était bien dérangeante, elle s'en rendait compte, mais ne pouvait s'en empêcher...

Elle s'apprêtait à l'assurer qu'il n'était pas obligé de parler, quand il commença son récit.
Elle ne l'interrompit pas, mais son visage au fur et à mesure du discours reflétait ses pensées.

Hélène_de_Troie... Oui, elle en avait entendue parlé. Ou plutôt, entendu son histoire avec Mike. L'on disait que c'était après son départ qu'il était devenu ermite. Ermite blésois... Une institution... Pourtant, d'autres femmes étaient tombées sous son charme, avaient essayé de le séduire, mais il restait à chaque fois insensible. Elle se souvenait d'avoir croisé une femme chez lui, quand elle était allée lui rendre visite à Orléans avec Chadada au début de leur relation, mais apparemment ça n'avait pas duré.

Quoi, cette Hélène là était revenue? Ah... Non... Elle imaginait sa déception. Son amour, qu'il croyait revenue, après en avoir fait le deuil. Espoir fou, mais qui aurait été merveilleux. Le même nom, mais une femme différente. N'était-ce pas encore pire? S'apercevoir que les sentiments sont toujours aussi intenses, après tout ce temps, mais qu'il n'y a rien en face, rien pour se raccrocher, rien pour espérer encore...

Elle le regarda, compatissante, mais ne réussit qu'un instant à croiser son regard. Elle espérait lui avoir montré qu'elle comprenait. S'il ne voulait pas s'étendre sur les détails, elle respectait ce choix. Elle n'était pas encore à torturer pour tout savoir...

Elle secoua vivement la tête en souriant, quand il s’excusa pour le mariage. Pas besoin d’excuse, quand c’est l’amour qui guide. Cela aurait été mieux pour lui s’il avait retrouvé son Hélène, mais elle comprenait qu’il soit parti. Elle aurait sûrement fait pareil.


Nous partagerons d’autres moments, nous en ferons de merveilleux souvenirs également, et voilà tout…

Elle rosit et baissa les yeux en entendant leur devise encore une fois appliquée à Cha et elle. Même si parfois elle aurait bien voulu échanger les rôles, ou au moins quitter la plume, partir avec lui… Mais c’est vrai qu’ils étaient en ce moment en adéquation avec les valeurs de la famille. Elle essayait en tout cas, et que d’autres lui disent la rassurait quelque peu.

Elle releva cependant la tête pour écouter la suite. La librairie, elle s’en doutait, et sourit en l’entendant confirmer ses pensées. Par contre, elle haussa un sourcil quand il commença à parler de Romorantin. Pas de temps et d’énergie pour s’en occuper ? Mais qui allait le faire alors ? Ah, les Seigneuries…


J’ai eu l’occasion de croiser SerieA quelques rares fois, mais nous n’avons pas eu de très grands contacts. Aussi, dire que je le connais est un bien grand mot. Je l’ai déjà vu, plutôt…
Quant à Chadada, oui c’est norm…


Le regard que posa alors Mike à ce moment sur elle l’incita à s’interrompre net. Elle ouvrit de grands yeux en l’écoutant, se demandant si elle entendait bien. Finalement, il avait peut-être une fièvre qui couvait. Non… Il semblait tout à fait sérieux.
Elle ? Avoir une Seigneurie ? Femme d’un baron, elle n’en avait même jamais rêvé et ne réalisait pas encore parfaitement, mais avoir ses propres terres… La responsabilité n’était pas la même non plus, bien qu’elle représente déjà Cha pendant qu’il était parti. Mais… Elle prit le temps de respirer calmement, d’ordonner ses pensées.

Elle avait l’impression de chercher toutes les excuses pour se défiler, et se morigéna. Sa nature première revenait à la surface, alors qu’elle l’avait combattue depuis qu’elle était arrivée à Blois. Ce n’était pas le moment de redevenir craintive. Il n’y aurait guère de changement en plus dans sa vie. Et cela permettrait, tout autant qu’en étant baronne, d’affirmer son attachement au duché, au Roy. Et à son beau-frère, également. S'il n'avait pour le moment pas de femme pour prendre soin de lui, il fallait qu'il s'entoure de vassales, qui chercheraient et trouveraient bien son soleil à lui!

Elle sourit alors à ses yeux scrutateurs. Gentils, mais auxquels on ne pouvait de toute façon pas se dérober. Elle n’en avait pas l’envie non plus, elle s’en rendit compte au moment de prononcer sa réponse, un tout petit peu solennelle :


Ce sera un très grand honneur que de devenir votre vassale, Votre Grasce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Un Duc et une Baronne discutent   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Un Duc et une Baronne discutent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lucrèce d'Adamantine - Baronne d'Oësgard. (Vicomtesse d'Adamantine)
» Retour (PV: la baronne)
» Les grands esprits discutent des idées ; les esprits moyensdiscutent des événements ; les petits esprits discutent des gens. | PV Helvia
» medecine
» Eulalie de Merval [Baronne de Merval]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres d'Andéol :: Baronnie de Beaune-en-Gâtinais :: Le prieuré :: L'étage :: La bibliothèque-
Sauter vers: